ROLE DU FUTSAL

Le Futsal rassemble divers éléments socio éducatif, mais également sportifs qui en font une activité complète et complémentaire à d’autres pratiques sportives collectives ou individuelles.

 

LE FUTSAL : SPORT SOCIO EDUCATIF

L’objectif du jeu est de pratiquer ce sport en respectant toutes les règles qui permettent à chacun d’évaluer ses capacités dans de nombreux domaines, et notamment dans celui du fonctionnement en groupe. Le futsal procure du plaisir à jouer, vivant, dynamique, évolutif, il est formateur, récréatif, et compétitif.

 

INTERET SPORTIF

Du fait que le ballon s’écrase au contact du corps et du sol, (élément mort qui devient un prolongement du corps auquel il  donne de la vie) l’apprentissage des gestes techniques nécessite une justesse dans l’enchaînement des mouvements. Chacun doit perfectionner son adresse et sa précision, car le seul lien entre les joueurs, c’est la passe, condition sine qua non, pour faire évoluer la balle jusqu’au but adverse. Elle doit être un « cadeau ».

Le rythme du jeu, développe des qualités physiques et sensorielles importantes telles que :

La vision du jeu (le repérage des partenaires), le déplacement collectif dans un temps très court (aspects tactiques très pointus).

Comme chaque participant ne peut ni tacler, ni parler sur le terrain (Règles MVR FUTSAL),

Il ne doit compter que sur ses qualités individuelles pour créer la différence, ou faire appel à un état d’esprit « rusé mais loyal » pour contenir les qualités de ses adversaires.

C’est en fait la force majeure de cette pratique sportive.

LA NON VIOLENCE, UN ART SPECTACULAIRE.

INTERET EDUCATIF

La triple confrontation aux règles strictes, à la décision d’arbitrage indiscutable, au temps qui s’écoule, fixe les limites et cadre l’espace de création. Cet apprentissage de la rigueur de penser et d’agir, souligne l’aspect éducatif du Futsal, car chaque joueur à des degrés divers, sera amené à s’engager et à faire des choix, tant dans l’espace, dans le temps (« ou j’étais placé sur le terrain lorsque…? » « J’ai 5 secondes pour remettre la balle en jeu…»), que dans la prise en charge de sa responsabilité (« J’ai déjà fait quatre fautes personnelles »).

Cette ambivalence est renforcée par la règle qui stipule à tous, le silence pendant la durée de la rencontre.

Chacun se trouve alors seul, en communication interne, ne pouvant intervenir que sur son comportement. Le joueur est confronté à son esprit de décision. Il ne peut en aucun cas se contenter, se confiner dans une position d’attente, en restant indifférent à l’évolution du jeu.

La succession des phases l’interpelle, lui donnant à tous moments, une tache, un rôle différent, au sein de l’équipe.

  • L’esprit d’équipe est privilégié, car le jeu demande la construction d’un objectif commun entre les joueurs (ex : pour gagner il faut être solidaire).Par le développement des actions (4 contre 4 sur le terrain, un gardien n’étant pas autorise à sortir de sa zone), chacun est amené à aller au bout de son action, à croire en ce qu’il fait. Ceci implique une découverte du goût de l’effort et l’apprentissage de l’esprit critique.

Cette valorisation d’actes sportifs confère à chaque joueur l’envie d’oser, de prendre ses responsabilités dans la prise de risque, cela dans le respect de soi, des partenaires, des adversaires. Ainsi les structures intellectuelles de ce jeu et ses aspects tactiques, adjoignent les joueurs, demandant à tout un chacun, une cohésion dans l’intelligence du jeu.

  • Par ailleurs, la règle du silence imposée à toutes les composantes de l’équipe (entraîneurs y compris), n’autorise la parole que lors du temps mort, soit une minute par mi-temps. De ce fait, l’émetteur du message doit être clair et succinct afin que les récepteurs puissent enregistrer les informations, le retour du message, donc de l’écoute, se faisant sur le terrain dans le contexte du jeu.

INTERET SOCIOLOGIQUE

Par effet boomerang, le Futsal suscite l’intérêt supplémentaire de permettre aux participants de s’organiser et d’entreprendre des démarches afin de créer des projets dont ils seront porteurs : Tournois, stages, fonder une équipe, un club…

  • De même, plus en aval de la simple pratique sportive, l’apprentissage de l’encadrement est un des paliers nécessaires, structurant, car chaque équipe participe activement à l’application des règles (table de marque, juge de touche, arbitrage…)